HUILES MINÉRALES

Que sont-elles ?

Les huiles minérales sont des corps gras d’origine fossile, incolores, sans odeur et sans goût qui se présentent sous différentes formes (huiles, gels…). Les huiles minérales les plus connues sont la vaseline et l’huile de paraffine.

goutte

Pour les retrouver dans nos produits, elles figurent dans la liste d’ingrédients sur le packaging, notamment sous les noms « mineral oil »,  « paraffinum liquidum », « petrolatum », « cera microcristallina », « microcrystalline wax », « ozokerite », « ceresine isoparaffin », « paraffin » et « synthetic wax ».

D’où proviennent-elles ?

Bol rempli d'huile minérale

Il en existe deux sortes : les huiles minérales de synthèse, qui sont parfaitement pures dès leur production, et les huiles minérales issues de la pétrochimie, qui sont raffinées. Ces dernières sont obtenues après purification de matières d’origine fossile comme le charbon, le pétrole brut ou le gaz naturel.

Bouteille et flacon de laboratoire

Les huiles minérales que nous utilisons dans nos produits cosmétiques sont, une fois purifiées, de qualité pharmaceutique et donc très pures.

Pourquoi sont-elles utilisées ?

Les huiles minérales sont utilisées dans les crèmes de soins, les produits capillaires et les rouges à lèvres car elles possèdent de nombreux bénéfices. 

Femme utilisant un baume à lèvres
  • Elles protègent la peau de la déshydratation

  • Elles sont efficaces pour la toilette et le démaquillage

  • Elles améliorent la qualité des textures

Pourquoi sont-elles questionnées ?

La qualité des huiles minérales est questionnée en raison de la présence potentielle d’impuretés et de composés aromatiques polycycliques (CAP) qui sont cancérigènes. 
En cosmétique, elles sont parfois perçues comme étant comédogènes et occlusives (c’est-à-dire qu’elles boucheraient les pores).
D’un point de vue environnemental, les huiles minérales - qui sont d’origine fossile - sont accusées de ne pas être ré-assimilables par l’environnement après usage. En outre, il est dit que leur utilisation contribue à l’épuisement des ressources naturelles. 
Les huiles minérales sont régulièrement opposées aux huiles végétales, considérées comme plus respectueuses de l'environnement en raison de leur capacité de renouvellement.


Les faits :

●    Les huiles minérales sont utilisées en cosmétique depuis plus de 100 ans sans avoir jamais été associées à un problème de tolérance. Elles sont très bien tolérées et ne déclenchent pas d’allergie, ce qui leur permet d’être utilisées sur les peaux les plus sensibles et les plus fragilisées.

●    Celles que nous utilisons sont de qualité pharmaceutique et alimentaire, et elles ne contiennent donc pas de composés aromatiques polycycliques (CAP).

●    En matière environnementale, des efforts sont menés en continu pour améliorer l’impact environnemental de nos formules en général.

Quels usages dans nos produits ?

Femme hydratant sa peau devant un mirroir
  • Les huiles minérales que nous utilisons, au-delà du fait qu'elles soient dûment autorisées, répondent aux normes les plus élevées en termes de pureté, de qualité et de sécurité. Elles sont de très haute qualité et correspondent aux grades alimentaires ou pharmaceutiques, garantissant ainsi leur parfaite innocuité.

    Les huiles minérales utilisées dans les rouges à lèvres, sticks et baumes - bien que les quantités ingérées soient minimes – sont de qualité alimentaire, soit le grade de pureté le plus élevé.

  • Elles sont très stables et ne rancissent pas (c’est à dire qu’elles ne se dégradent pas au contact de l’air). Leurs propriétés sont complémentaires à celles des huiles végétales. 

    Les huiles minérales et végétales ont chacune des spécificités qui font que l’on les utilise les unes ou les autres selon l'effet recherché. Elles ne sont pas substituables. 

Autres ingrédients